RÉNOVATION ET VENTILATION : LAQUELLE CHOISIR ?

RÉNOVATION ET VENTILATION : LAQUELLE CHOISIR ?

9 mars 2020

La crainte majeure des propriétaires ? Réaliser de gros travaux dans la maison ! Pourtant, il existe des solutions de ventilation pour chaque habitation. Et les travaux sont souvent bien moindres que ce que l’on pouvait penser au départ !

RÉNOVATION ET VENTILATION : LAQUELLE CHOISIR ?

La VPH, solution miracle ?

 

Présentée comme une révolution en termes de ventilation dans les habitations, la VPH (Ventilation Positive Hygroréglable) est très prisée en rénovation. Son plus gros avantage: elle est facile et rapide à faire installer.

En effet, nul besoin de faire passer de nouvelles gaines dans les cloisons pour qu'elle fonctionne. Le système est en réalité composé d'une bouche de sortie centrale (le plus souvent positionnée dans la cage d'escaliers). C'est cette sortie qui va permettre l'insufflation d'air extérieur dans l'habitation. Avant d'être diffusé, l'air est légèrement réchauffé par un moteur. En moyenne, l'air soufflé est à 15°.

Le flux d'air ainsi insufflé par la bouche centrale, sort par les ouvertures créées aux fenêtres, entraînant avec lui pollution, poussières et humidité.

 

Malgré ce gain de temps et d'espace à l'installation, le système peut rapidement devenir source de désagréments dans la maison. Il arrive en effet que la sensation de courants d’air froid soit paradoxalement plus importante avec ce système.

Et si le système est vendu comme étant économique, il ne faut pas oublier sa consommation énergétique qui peut devenir importante à cause du préchauffage de l'air extérieur. Il n'est donc pas rare de voir sa facture d'électricité augmenter au fil de l'hiver, sans comprendre immédiatement son origine.

 

Pour finir, toute installation d’un système de VPH doit tenir compte de l’étude du bâtiment au préalable. Le système a ses limites, et n’est pas adapté à toutes les configurations d’habitations ou à toutes les problématiques.

Prenons l'exemple d'une maison en "L": il y a de fortes probabilités pour qu'il soit nécessaire d'installer non pas une, mais deux bouches de sortie! Petite surprise alors, on double la facture d'installation déjà très élevée (compter en moyenne 4 000 euros).

Enfin, pour une maison trop humide et dont l'isolation a été refaite, le système de VPH pourrait devenir source de dégradation du bâtiment: l'humidité de la maison ne sort pas en totalité par les ouvertures aux fenêtres, mais vient en réalité se coller aux murs, les rendant par définition plus fragiles.

 


 

VMC Simple-flux, solution banale ?

 

La VMC simple-flux, très répandue dans les logements depuis l’obligation légale de ventilation (1982), est le système de ventilation le plus installé dans les logements neufs. Le moteur (situé dans les combles le plus souvent) vient extraire l’air des pièces humides (salle de bains, W.C., cuisine) pour le rejeter à l’extérieur, en toiture. L’apport d’air neuf se fait en général par de petites grilles présentes aux fenêtres ou dans les caissons de volets roulants. L'air circule donc en continu toute l'année dans la maison.

Ce système, même s’il n’est pas parfait, permet une meilleure circulation de l’air toute l’année. Il limite également la présence d’humidité dans la maison, et les désagréments qu’elle entraîne (moisissures & champignons, poussières, allergies & maladies respiratoires, condensation, papiers peints qui s’abîment et se décollent, sensations de froid...).

 

Mais ce n’est pas tout ! La VMC simple-flux peut aussi permettre de réduire de 22% la consommation énergétique liée au chauffage de la maison. Eh oui ! Sans ventilation mécanique dans la maison, il est nécessaire d’ouvrir les fenêtres chaque jour pour aérer. Le problème majeur de cette méthode est donc que l’on augmente le chauffage pour contrer le froid de l’hiver.

 

L’installation peut être équipée d’un système de détection d’humidité (hygroréglable). Le moteur adapte alors sa vitesse en fonction du taux d’humidité dans les pièces. On peut alors espérer jusqu’à 30% d’économies !

Les constructeurs sont devenus imbattables en économies, un nouveau moteur de VMC consomme en effet moins de 20€ d'électricité par an !

 


 

VMC Double-flux, solution inaccessible ?

 

Si l’on veut augmenter encore plus ses économies et son confort, le compromis idéal reste l’installation en double-flux.

Ce système allie l’extraction de l’air humide présentée au-dessus, mais également le soufflage d’air neuf et chaud. La différence majeure entre une VPH et une Double-flux, c’est que cette dernière réchauffe l’air qui est introduit dans le logement grâce à un système d’échangeur. C’est-à-dire qu'on récupère les calories de l'air vicié, pour chauffer l'air neuf, afin qu'il ne soit pas froid dans la maison. L'air chaud vient réchauffer l’air froid, et permet ainsi de ne pas gaspiller.

Le système permet ainsi d’éviter de monter son niveau de chauffage dans la maison. Il limite également la sensation de courant d’air froid et harmonise la chaleur dans toutes les pièces (d'autant plus lorsque l'on a un poêle à bois ou à pellets!). Financièrement sur le long terme, la double-flux est l’installation la plus intéressante, permettant jusqu’à 37% d’économies d’énergies. De plus, les moteurs sont aujourd’hui à très basse consommation énergétique et sont donc éligibles à la prime d’Etat sur les économies d’énergies.

 

Mais l’installation en double-flux, ce n’est pas uniquement des avantages économiques !

De par son installation, la ventilation double-flux ne nécessite pas d’ouvertures aux fenêtres. Elle réduit donc les nuisances sonores et olfactives de l’extérieur. Un confort inégalable.

Les personnes sensibles aux allergies ne sont pas lésées: l'air qui est soufflé dans la maison est en effet filtré au préalable, débarrassé de tout pollens et poussières.

 

Une fois équipée d’un système de détection hygroréglable, elle se déclenche en fonction du taux d’humidité de la pièce, et font réaliser un maximum d’économies, pour un gain non négligeable en confort !

Les machines sont de plus en plus modernes, et sont désormais connectées. Ainsi, le contrôle peut être total sur la machine : programmer son augmentation en cas d’accroissement du nombre de personnes, suivre son taux d'humidité...

 

Quelle que soit l’installation de ventilation choisie, il est nécessaire de comparer les tarifs proposés par les installateurs près de chez vous ! L’étude du bâtiment est primordiale avant d’envisager la pose d’un système de ventilation qui pourrait s’avérer inutile voire même contre-productif selon le but recherché.

 

 

Devis gratuit personnalisé

Carte de Bretagne

Interventions en Finistère, Morbihan et Côtes d'Armor

L'interlocuteur unique pour l'installation, l'entretien et la maintenance
de systèmes de ventilation (VMC, VMI, VPH...) pour particuliers et professionnels
public et privés.

 

Demander un devis

L'expertise de la ventilation au service de votre bien-être et de votre sécurité.

Horaires & contact

Ouvert du lundi au vendredi
9h - 12h / 13h30 - 17h30

Nous contacter
Information covid ventilation

Informations Coronavirus

Depuis plusieurs semaines, la crise du Coronavirus affecte la santé de tous. 

Prendre soin de notre santé et de celle de nos proches est une priorité absolue, et cela passe aussi par une ventilation efficace. N'attendez plus pour être dépannés !

 

Nous restons à votre disposition pour vous apporter conseils, expertise et solutions adaptées. Nous continuons d'intervenir sur vos systèmes de ventilation en cas d'urgence ou de panne.

 

Par téléphone ou par mail nous répondons à vos questions.

 

Contactez-nous